Performances, génération A

Les batteries Zinium, des performances au rendez-vous.

Après 2 ans de travaux depuis les première preuves de concept, notre première génération de cellules zinc-air, démontrée dans des systèmes de stockage complets, pose les premiers jalons de la performance des futurs produits de stockage Zinium. Avec plusieurs éléments marquants :

  1. les batteries zinc-air sont utilisables sur 100% de leur capacité. Contrairement à la plupart des technologies de stockage, la capacité de stockage nominale (exprimée en kWh ou en Ah) est entièrement accessible. Pas besoin de surdimensionner la batterie. On peut la charger à 100%, la décharger à 100%, sans pénaliser sa durée de vie.
  2. les cellules zinc-air de première génération sont denses : l’énergie embarquée est déjà supérieure à 50 Wh/kg, et le potentiel d’amélioration est encore énorme.
  3. les batteries zinc-air seront abordables : les matériaux utilisés sont bon marché, et les procédés de fabrication sont simples. Pas besoin de salles blanches. Pas besoin de gigafactories pour arriver à des coûts de production compétitifs !

Pas de méprise, toutefois, nos batteries zinc-air n’ont pas vocation à remplacer la plupart des autres batteries existantes, car ce ne sont pas des batteries de puissance. Telle que nous les avons conçues, nos cellules se chargent plutôt  lentement : au moins 6h. Et l’objectif est de permettre de consommer l’électricité stockée pendant longtemps, 6h, 10h 12h et plus, sur une base journalière.

En effet, nous ne cherchons pas à pouvoir démarrer une voiture électrique ou assurer un secours de seulement quelques minutes en cas de rupture d’alimentation par le réseau. Notre objectif est de permettre de stocker en journée l’excédent d’électricité produite par des panneaux solaires, pour le consommer le soir ou pendant la nuit.

Il nous reste à poursuivre notre programme de tests sur cette génération A autour d’un enjeu crucial : la durée de vie de la batterie. Avec un objectif simple : démontrer 10 ans de fonctionnement avec un cycle charge-décharge par jour, dans un environnement représentatif de l’Europe occidentale.

Les travaux réalisés sur cette première génération nous ont mis sur la piste de nombreuses améliorations et optimisations, sur les matériaux, les composants, la conception de la cellule, l’assemblage. Déjà au stade des premiers tests, la génération B vise un futur développement industriel.

4 commentaires sur « Performances, génération A »

    1. Bonjour Samuel,

      Merci pour votre question.

      Un véhicule électrique requiert plutôt des capacités de puissance (par exemple lors d’un démarrage ou d’une accélération) avec une forte réactivité, alors que la technologie zinc-air est très efficace mais assez lente. Si on la mettait sur un véhicule électrique, il faudrait la surdimensionner. Et on n’aurait sans doute pas la place.

      Notre technologie zinc-air est très bien adaptée à une utilisation stationnaire en alternance jour-nuit, où elle va se recharger pendant la journée et se décharger pendant toute la nuit. C’est un régime d’utilisation que les batteries optimisées pour le véhicules électriques n’apprécieraient pas forcément longtemps.

      J'aime

  1. Pour bien fixer les idées, pouvez vous nous présenter un tableau comparatif des solutions existantes (plomb, nickel, lithium, …) avec la votre, du coût total de fonctionnement (installation comprise) : €/KWh/cycle, sur une période de 10 ans – pour une énergie stockée de 100 KWh par exemple, avec un cycle de charge/décharge journalier, une puissance de décharge de 10 KWh, soit 10 h de fonctionnement. En lisant vos actualités, vous semblez dire que celles-ci sont déjà opérationnelles pour l’industrialisation ?

    J'aime

    1. Bonjour, votre proposition de méthode de comparaison ressemble à la méthode de référence de calcul de LCOS. Nos calculs nous montrent que nos batteries zinc-air seront plus performantes face à toutes les technologies alternatives sur lesquelles nous avons des informations.
      Mais le point sensible est de bien partager des hypothèses sur les autres technologies à comparer, et nous ne prétendons pas être des spécialistes. N’hésitez pas à nous contacter directement si vous voulez approfondir ce point, y compris pour tenir compte de votre expérience.

      Pour votre autre question, notre génération A est opérationnelle, mais n’a pas vocation à être industrialisée en l’état. Elle nous a permis de montrer la bonne viabilité d’un produit bien démarrer le travail sur les procédés de fabrication des composants. Et nous avons compris ce qu’il restait à améliorer. C’est pourquoi nous travaillons sur la conception de la génération B qui optimisera non seulement les performances mais aussi les coûts de fabrication en série.

      Nous espérons commercialiser une production en série d’ici 2021.

      En attendant nous sommes à l’écoute pour des projets d’expérimentations ou démonstrateurs sur des cas réels d’utilisation.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s