L’offre des batteries existantes aujourd’hui n’a pas été conçue pour accompagner la transition énergétique.

Les batteries au plomb ont fait leurs preuves dans de nombreux domaines, mais principalement comme batteries de démarrage pour des véhicules à moteur thermique ou comme batteries de secours, malgré la contrainte de les maintenir chargées.

Les batteries au lithium, après les batteries Nickel-Cadmium ou Nickel-Métal-Hydrure, deviennent les batteries de référence pour les équipements électroniques portables et pour la traction des véhicules électriques. Mais aussi en substitution pour de nombreuses applications, parfois limitées quand même par leur coût.

Quelles technologies seront celles du stockage stationnaire ? Celui qui accompagne des systèmes autonomes, dont la décarbonation passe par le remplacement des groupes électrogènes. Celui qui rend autonomes les productions locales, par exemple photovoltaïques. Qu’elles constituent des systèmes autonomes hors réseau (off-grid), ou des systèmes connectés à un réseau de distribution d’électricité, fiable ou irrégulier. Dans ce dernier cas, le besoin en stockage sera très différent selon que l’on veut simplement décaler une partie de sa production vers une heure de pointe de l’électricité en réseau, ou plutôt maximiser la part consommée localement de son moyen de production locale.

De tous ces usages, il y aura des attentes en commun : des questions de fiabilité, des questions de coûts complets intégrant les coûts de maintenance (tout particulièrement pour des systèmes isolés), et aussi naturellement des questions de sécurité.

Rien ne dit que les « bonnes » technologies actuelles seront les bonnes réponses à ces nouveaux besoins.

De nombreuses nouvelles technologies sont en phase de recherche, voire de tests, à un endroit ou un autre dans le monde. On pense par exemple à la technologie redox flow pour les très grands systèmes.

Mais les technologies métal-air sont sans conteste une des principales espérances pour les systèmes stationnaires de petite taille, par exemple pour une maison individuelle, ou de taille intermédiaire, dont la limite haute restera à qualifier.

Dans les technologies métal-air, un élément tient la corde dans les recherches pour passer de la pile non rechargeable à la batterie rechargeable : le zinc. Et ses réserves sont immenses.

Ici nous croyons très fort au zinc-air, vous l’aurez compris.

 

7 commentaires sur « La transition énergétique à la recherche de ses batteries ? »

  1. Bravo ! soyez encouragés pour faire aboutir cette technologie qui donnera un nouvel élan fondamental à la transition énergétique nécessaire.

    J'aime

  2. A quand le passage en phase industrielle et donc la commercialisation de cette « innov’révolution » au regard des coûts divisés par 5 à performances égales des autres technologies actuellement utilisées ? Le marché automobile du VE ou du PHEV est-il aussi dans votre cœur de cible ?

    J'aime

    1. Nous souhaitons consacrer l’année qui vient à des tests extensifs de la technologie et à la mise au point de démonstrateurs avant de passer à la phase industrielle. Contactez-nous si des tests terrain vous intéresseraient.

      Le marché automobile pourrait devenir un marché dérivé, mais n’est pas notre cœur de cible, pour des raisons liées à notre densité volumique actuelle.

      J'aime

  3. Bonjour,
    Je suis très intéressé par cette solution, je voudrai à terme migrer d’un système avec pack de batteries Gel AGM de 6,5 Kw vers un stockage mieux adapté .
    Installation individuelle avec production photovoltaïque 4000 Wp.
    Disponible pour test éventuellement.
    Travaillez bien………!
    J G

    J'aime

    1. Merci pour votre intérêt. Nous nous battons pour sortir notre prototype de produit pour une installation individuelle. Mais nous fournirons d’abord un démonstrateur, et le chemin sera encore long avant de commercialiser : nous avons beaucoup de composants innovants à fabriquer et à industrialiser ! Merci donc aussi de votre patience..
      Zinium

      J'aime

  4. Bonjour
    Quell est le modèle économique que vous envisagez la location la vente du système complet ? Est ce que vous vous adressez aux particuliers ?
    Merci

    Laurent v

    J'aime

    1. Bonjour Laurent,

      il y aura de la vente bien entendu. Mais nous comprenons bien que des modèles de location peuvent trouver de l’intérêt, et nous ne voulons pas l’exclure.

      Nous nous intéressons en priorité au marché résidentiel, effectivement. Que ce soit pour les particuliers en maison individuelle ou en habitat collectif, notre « brique de base », la batterie, sera la même. Mais son intégration en système va être différente, pour des questions de taille, de raccordements électriques, etc..
      Nous prototypons aux différentes échelles, et nous verrons selon les retours d’expérience par où démarrer notre commercialisation.

      Nous reviendrons vers vous avec plaisir.

      Zinium

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s